Le monde du yoga peut vite devenir confus pour les novices — parfois même pour les plus initiés ! Ne restez pas dans le vague et découvrez les origines de cet art de vivre ancestral. Dans cet article, je vous propose de plonger vers les origines du hatha yoga. Découvrez la signification de ce terme, la naissance de cette discipline physique et mentale. Si vous souhaitez aller plus loin, je vous propose quelques lectures pour approfondir vos connaissances. Et pour finir, trois postures à pratiquer comme les yogis d’antan !

Je ne suis pas une spécialiste de l’histoire du yoga. Et ce n’est pas mon intention. Ici, je partage des informations telles que je les ai assimilées et comprises. Je les retranscris à titre de culture générale. Aussi, je pense que l’adaptation de ces concepts à nos vies quotidiennes peut offrir des solutions pour améliorer votre quotidien. 🙂

Définir le terme de hatha yoga

Avant toute chose, connaissez-vous la définition de yoga ? Aujourd’hui, c’est un mot entré dans la langue française commune. À l’origine, c’est un terme sanskrit. Le sanskrit est une des langues les plus anciennes du monde. Elle était parlée à la Préhistoire par les brahmans, c’est-à-dire les prêtres hindous. De nos jours, c’est une langue morte et peu de gens la comprennent, un peu comme le grec ou le latin.

Le mot yoga a pour racine le terme « yug » qui signifie « unir ». Hatha, quant à lui, est composé de ha qui symbolise le soleil, la force vitale, le prana, et de tha qui signifie la lune, l’esprit, la force mentale. Le Hatha yoga est une technique d’union du corps et de l’esprit. Le hatha yoga est également appelé « yoga de l’effort ». Pourquoi ? Parce qu’à la base, cette pratique est destinée à se transcender physiquement puis mentalement pour revenir à la base, à l’énergie cosmique primordiale à l’origine de toute vie. Rien que ça ! Ne stoppez pas votre lecture maintenant et rassurez-vous : nul besoin de croire, d’adhérer ou même de pousser la pratique jusqu’à ces limites pour profiter des bienfaits du yoga 😊 L’ouverture d’esprit par contre est indispensable, surtout quand on débute.

Retracer l’origine de cette discipline mentale et physique

Comme vous le savez, le yoga puise ses origines dans l’Inde préhistorique. En fait, le yoga originel est indissociable de la religion principale de l’époque, le brahmanisme. Pour faire très simple, dans la civilisation hindoue, la croyance dominante est que tout est issu d’une conscience qui est à l’origine de tout. Dès lors, le but ultime, pour les hommes de foi, donc les brahmans (l’équivalent de nos prêtres aujourd’hui) est de retourner à l’état originel. Il s’agit d’apprendre à purifier son corps et son esprit pour rentrer en union avec ce qui nous surpasse tous.

Les premières traces du yoga remontent à la découverte des Védas, les textes fondateurs colossaux de cette religion. Les Védas sont composés de 4 livres qui décrivent des poèmes, des chants et des rituels destinés à honorer les Deva (les Dieux). Chacun des 4 Védas est séparé en 4 parties. Parmi ces 4 branches, on retrouve les Upanishad ou épopées philosophiques. Il y a en tout 108 Upanishads — nous reviendrons dans un autre article sur la symbolique des chiffres — dont le plus connu est la Bhagavad Gita. Elle est considérée comme la première œuvre du yoga.

Comprendre la philosophie à la base du hatha yoga

Si vous avez bien suivi, vous voyez à présent qu’à la base, le yoga n’a quasiment rien à voir avec les folles postures qu’on peut voir un peu partout. En fait, c’est avant tout une voie pour atteindre la libération au sens large du terme. Se délivrer du cercle de la renaissance. D’ailleurs, dans la Bhagavad Gita, les premières formes de yoga sont plus psycho-physiques que purement corporelles. On y retrouve, entre autres :

  • Le Karma Yoga — le yoga de l’action. Il nous incite à agir plutôt qu’à rester dans l’inaction. Sans action, rien ne se passe. Mais trop d’action peut également être nuisible. Une philosophie tout à fait applicable de nos jours sans forcément adhérer à l’aspect religieux de la chose.
  • Le Bhakti Yoga — le yoga de la dévotion. Cette forme de yoga nous pousse à nous en remettre à la divinité pour nous assurer la libération, un peu comme dans le Christianisme. Je n’irai pas plus loin puisque cela ne me parle pas vraiment. Pour l’appliquer tous les jours, peut-être faut-il avoir foi en la vie tout simplement ? 🙂
  • Le Jnana Yoga — le yoga de la sagesse. Il décrit une série de pratiques pour découvrir la vraie nature de l’univers en séparant le vrai du faux. Il s’agit de s’acquitter au mieux de ses devoirs sans s’inquiéter des résultats. Je ne connais pas assez bien cette branche pour vous en dire plus.
Les lecteurs de cet article ont aussi apprécié :  8 asanas pour étirer la colonne vertébrale

Les textes dont sont issues ces philosophies datent d’environ 1500 avant J-C.

Les principes du hatha yoga tel qu’on le connaît aujourd’hui sont apparus bien plus tard. D’abord entre le IXe et Xe siècle, avec un des premiers textes écrits par Goraksha. Le texte de l’auteur Svatmarama intitulé Hatha Yoga Pradipika (La petite lanterne du Hatha Yoga) est considéré comme le texte fondateur de cette discipline. C’est à ce moment-là que les postures prennent toute leur importante pour accéder à la libération. On en décompte seulement 15 ! Le Gheranda Samhita écrit à la fin du XVIIe siècle décrit 32 asanas (postures). Enfin, le dernier texte le plus exhaustif sur le hatha yoga, le Shiva Samhita est écrit au XVIIIe siècle et décrit quant à lui 84 postures.

Le hatha yoga aujourd’hui

Pour moi, le hatha yoga est résolument moderne dans sa manière d’aborder le corps. L’être humain ne peut pas se libérer, être pleinement soi avec un corps en mauvaise santé. Pour cela, nous nous devons de l’entretenir, et les asanas sont un fantastique moyen d’y parvenir. Les postures maintiennent en bonne santé nos os, nos articulations, nos muscles, mais pas que ! Ces positions, couplées à la respiration, nous permettent également de renforcer notre système respiratoire et cardiovasculaire. Le mouvement et la respiration viennent bien sûr en support du système nerveux, endocrinien et digestif. Pour une condition physique au top ! 💪

En plus de prendre soin de notre corps par l’exercice corporel, le hatha yoga nous offre aussi des solutions pour prendre soin de sa santé physique en général par les différents procédés de purifications qu’elle offre. Certaines pratiques décrites dans la Hatha Yoga Pradipika sont hardcores et je ne vous conseille clairement pas d’essayer 😅, mais des pratiques comme le lavage de nez ou le grattage de langue sont de petits gestes faciles à intégrer à une routine. Ils peuvent avoir des bénéfices non négligeables sur votre confort.

Le dernier point, et non des moindres, est que le yoga prend soin de notre esprit en plus de notre corps. On peut adhérer ou pas à la philosophie et c’est un choix que vous avez. Comme vous l’avez vu, je ne suis d’ailleurs pas « à fond dans la religion » 😅. Mais par des réflexions profondément modernes, elles nous poussent à réfléchir, et à nous remettre au centre de notre vie. La libération n’est pas possible, à moins d’avoir un corps et un esprit en bonne santé. Prenons-en soin !

J’ai réellement fait le lien lors de ma dépression, après mon burnout. À ce moment-là, j’avais complètement délaissé le yoga et tous mes petits rituels qui me faisaient du bien. Et puis, j’ai recommencé progressivement à sortir la tête de l’eau. Grâce à une aide médicamenteuse d’abord, entendons-nous bien. Mais rapidement, j’ai voulu délaisser le chimique que je n’aimais pas prendre (rien de moins naturel). J’ai retrouvé peu à peu la joie de vivre. Pas uniquement grâce au yoga, mais cette discipline m’a grandement aidé à me réapproprier mes facultés physiques et psychiques. Et je suis convaincue que « l’écosystème » yoga peut vous aider à aller mieux également, d’où la création de ce blog 🙂

Les lecteurs de cet article ont aussi apprécié :  Première séance de yoga : 8 conseils pour l'apprécier

Découvrir les textes de référence

J’ai survolé les titres de ces ouvrages dans le paragraphe précédent. Si vous souhaitez élargir votre connaissance des textes anciens, voici quelques lectures incontournables :

  • Le Mahabharata et plus précisément l’épisode de la Bhagavad-Gita  ;
  • Les Yoga Sutras de Pantanjali ;
  • La Hatha Yoga Pradipika ;
  • La Gheranda Samhita.

Je vous mets en garde quand même : ces textes sont assez costauds à étudier seul. Rien ne vaut l’aide d’un yogi spécialisé pour en saisir les subtilités !

Tester les postures de base du hatha yoga

Pour passer à l’aspect un peu plus fun et pratique après votre longue lecture, transformons-nous en yogis ! Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les postures du yoga originel sont assises, et bien loin des prouesses que l’on peut voir sur internet. Voici mon interprétation de quelques postures décrites dans la Hatha Yoga Pradipika. Ces postures ont vocation à être tenues de longs moments, plusieurs minutes au minimum. Éveil spirituel non garanti, mais si vous prenez la pose, fermez les yeux, et respirez pendant 5 minutes, c’est la détente assurée 🌅

Gomukhasana (asana du Mufle De Vache)

On doit placer le talon droit du côté gauche du bas du dos et le talon gauche du côté droit du bas du dos : c’est gomukhasana, qui ressemble au mufle d’une vache.

Extrait de Hatha Yoga Pradipika

femme dans la posture de gomukhasana durant un cours de hatha yoga

femme dans la posture de gomukhasana durant un cours de yoga

Pascimatanasana (asana de l’extension dorsale)

Ayant étendu les deux jambes sur le sol, droites comme des bâtons, il faut saisir les deux pointes des pieds avec les bras, et posant la région du front sur les genoux, demeurer dans cette position ; c’est ce qu’on nomme pascimatana.

Extrait de Hatha Yoga Pradipika

femme dans la posture de paschimottanasana durant un cours de hatha yoga

Savasana (asana du cadavre)

Être allongé sur le sol comme un cadavre étendu sur le dos, c’est savasana.

Savasana dissipe la fatigue et apporte à l’esprit le repos.

Extrait de Hatha Yoga Pradipika

femme dans la posture de savasana durant un cours de hatha yoga

Ce qu’il faut retenir

Le hatha yoga, encore appelé yoga de l’effort ou yoga de l’union, est une pratique ancienne qui puise ses origines dans le berceau de l’Inde préhistorique. Loin de la pratique physique démocratisée en Occident, elle base ses principes avant tout sur des concepts philosophiques propres à la religion du brahmanisme. L’étude des textes sacrés nous montre la voie à travers différents types de yoga :

  • Le Karma yoga ;
  • Le Bhakti yoga ;
  • Le Jnana yoga.

De ces modes de pensées antiques découlent le hatha yoga tel qu’on le connaît aujourd’hui, dont l’un des livres majeurs est la Hatha Yoga Pradipika. Ce texte nous indique un véritable chemin à suivre pour nous libérer de l’emprise du monde « réel » à travers, entre autres, des exercices de respiration, de purification du corps, mais aussi de quelques asanas encore pratiqués aujourd’hui.

Pour vous familiariser avec ces postures, je vous propose d’en pratiquer quelques-unes dont :

  • Gomukhasana (la posture du mufle de vache) ;
  • Pascimatanasana, encore appelé Paschimottanasana ou Posture de l’extension dorsale ;
  • et le fameux Savasana, la Posture du Cadavre !

S’il ne faut retenir qu’une seule chose, c’est que la pratique régulière du yoga dans sa globalité vous aidera à surmonter avec plus de facilité vos blocages physiques et mentaux.

À très vite sur le tapis ! Namasté ! 🙏

Partagez si vous aimez !