Toutes les premières fois sont en général inconfortables. En 2016, mon premier cours de yoga a été le commencement d’une belle aventure. Contrairement à beaucoup de personnes, j’ai choisi de faire ma première expérience en ligne. Ne vous laissez pas impressionner par les postures compliquées qu’on peut voir fleurir sur les réseaux sociaux pour épater la galerie. Cette pratique à mi-chemin entre l’exercice physique et le développement personnel à de nombreux bénéfices à offrir. Découvrez comment apprivoiser cette discipline et aborder votre premier cours sereinement pour en tirer tous les bienfaits. Et vous donner envie de continuer 😉

Accepter sa raideur

Non, vous n’avez pas besoin d’être souple pour pratiquer ! Bien au contraire. C’est comme si vous me disiez que vous ne savez pas assez bien conduire pour apprendre à le faire 🙂 Lorsque j’ai commencé le yoga, je ne pouvais pas toucher la pointe de mes pieds avec mes mains — comme beaucoup d’entre nous en fait si on regarde bien. Pour la petite anecdote, on m’a même refusé l’entrée à un club de gymnastique quand j’étais enfant, sous prétexte que je n’étais pas assez souple et donc que je n’arriverais jamais à faire le grand écart. Je n’étais par conséquent pas intéressante pour cette association de gymnastes tournée vers la performance. Qu’à cela ne tienne ! En pratiquant avec patience et bienveillance, hé bien je peux vous dire que mon grand écart latéral est tout à fait à portée de main (ou d’ischio-jambiers 😉) à présent. Et ça, je le dois uniquement au yoga puisque c’est le seul sport que j’exerce depuis des années ! Petit fait étonnant : votre côté droit et votre côté gauche sont généralement différents. Faites-le test maintenant ! Vous verrez qu’un côté est plus souple que l’autre. Je suis droitière, mon côté droit est donc plus musclé, car plus mobilisé, mais il est aussi plus raide. Marrant, non ?

Laisser de côté l’esprit de compétition

Quand on débute le yoga (ou n’importe quelle autre discipline d’ailleurs), il est extrêmement facile de se laisser impressionner (et donc décourager) par les pratiquants qui nous entourent. Mais gardez à l’esprit que tout le monde a été novice un jour ! Je vous avoue, cela me fait rire à chaque fois que je me penche pour ramasser quelque chose jambes tendues sans effort, et que les personnes autour de moi s’extasient en me lançant un « waouh, t’es super souple 😳 ». Je réponds systématiquement que ce n’était pas le cas il y a quelques années. Et qu’avec un peu d’entraînement, tout le monde en est capable. Vous aussi, il n’y a pas de raison ! Mais pour cela, il faut adopter un esprit positif et ne pas se laisser gagner par la jalousie ou la comparaison. Durant vos premiers cours de yoga, il y aura toujours une personne plus souple, plus expérimentée que vous. Mon conseil est de ne pas en tenir compte et d’avancer à votre propre rythme. Ne tombez pas dans le piège de forcer et de vous blesser ! Cela m’est aussi arrivé et je vous promets que le jeu n’en vaut pas la chandelle, surtout si c’est pour souffrir et mettre plusieurs semaines à se rétablir. Voire à complètement abandonner… Acceptez votre condition telle qu’elle est à l’instant présent !.

Même le plus grand était autrefois un débutant. N’ayez pas peur de faire ce premier pas.

Mohammed Ali

Apprendre à se laisser guider pour lâcher-prise

C’est peut-être l’une des choses les plus dures à faire lorsqu’on débute une activité comme le yoga. Pour profiter au maximum des bienfaits de cette pratique, vous allez devoir mettre de côté vos jugements et vos a priori. Mais je vous rassure : ça vaut le coup ! On vous impose de respirer de telle façon, de loucher (oui oui 😅), de fermer les yeux, de compter dans votre tête, de visualiser des couleurs, de contracter le périnée en relâchant le ventre — ce qui est loin d’être évident soit dit en passant… Cela peut vous paraître perché au premier abord, mais ces techniques ont un but : vous détendre et vous faire lâcher-prise. Alors, acceptez de vous faire guider pour retirer un maximum de bénéfices de votre premier cours de yoga. Dans peu de temps, cela vous semblera naturel et vous vous demanderez comment vous pratiquiez avant !

Les lecteurs de cet article ont aussi apprécié :  4 Bienfaits du yoga sur le mental

Ouvrir ses chakras à la découverte

Commencer le yoga, c’est un peu réapprendre le fonctionnement de base de son corps. La chose qui m’a le plus étonnée (mais qui m’a également apporté le plus de bienfaits) est d’apprendre à respirer. Moui, vous le faites déjà tous les jours, me direz-vous. Mais le faites-vous correctement ? Rien n’est moins sûr ! Un autre exemple : durant ma formation de professeur (pendant le COVID), on nous a distribué des espèces de gourdes à bec en nous enjoignant à aller nous mettre en cercle dehors (dans le respect des règles en vigueur à cette époque, je tiens à le préciser). Notre prof a rempli nos accessoires d’eau, puis nous a demandé de l’imiter. En fait, elle nous a initiées à notre premier jala neti ou lavage de nez. Cette expérience a été surprenante tant dans sa configuration (imaginez, 20 personnes en train de se rincer le nez en cercle en pleine pandémie 😂) que dans ses effets sur le corps. J’aurais l’occasion d’y revenir plus tard à travers ce blog. Sachez seulement que depuis, ce rituel fait partie de ma routine quotidienne, oui, oui ! Soyez toujours enclins à la découverte de nouvelles choses. Ce conseil vaut aussi bien dans la vie en général que pour la pratique du yoga en particulier. Qui sait vers quoi cela peut vous mener ?

Se décider sur un premier cours de yoga, en ligne ou en studio

Pour un novice, il peut être difficile de se décider pour sa première séance de yoga tant l’offre s’est développée ces dernières années. Pour ma part, j’ai simplement effectué une recherche YouTube et j’ai testé le premier cours de la liste. J’ai choisi de pratiquer en ligne puisqu’à l’époque déjà, j’avais un emploi du temps bien chargé et peu de possibilités de me libérer en temps et en heure pour une leçon. Cette solution peut aussi être une bonne alternative si vous n’avez pas vraiment confiance en vous, que vous êtes timides, ou que vous voulez essayer à moindre coût. Si vous avez peur de vous blesser, suivez toujours cette règle : ne jamais forcer, ne jamais aller au-delà de vos limites. Sortir de sa zone de confort est conseillé, mais vous ne devez jamais avoir mal !

Si vous préférez pratiquer directement dans un studio de yoga, je vous dirais de vous fier à votre instinct. Selon votre ville, vous pouvez avoir plus ou moins le choix. Portez juste votre décision sur le style de yoga enseigné pour essayer d’en choisir un qui vous plaît d’office. En gros, évitez le nidra si vous voulez un exercice physique. Si vous recherchez la détente, testez un cours de yin yoga. Si vous aimez les cours très dynamiques et différents à chaque séance, optez pour le vinyasa. Si, à l’inverse, vous aimez répétez les mêmes séquences, je vous conseille l’ashtanga ou son dérivé sous haute température, le hot yoga. Inscrivez-vous sur le blog pour en découvrir davantage sur chaque type de yoga à l’avenir.

Utiliser le matériel à disposition

L’avantage de cette discipline est qu’elle ne requiert pas un grand investissement de votre part pour débuter. En fait, vous avez déjà probablement tout ce qu’il vous faut à la maison :

  • Une tenue de sport confortable ;
  • Une surface dure, mais moelleuse (un tapis de salon peut faire l’affaire pour tester à la maison) ;
  • Une ceinture ;
  • Éventuellement une pile de livres.

Je suis sûre que la ceinture et les livres vous interloquent 😉

En fait, ces objets peuvent servir à vous assister si vous avez du mal à réaliser une position en particulier. Je pense surtout à paschimottanasana ou la Posture de la Pince, de l’étirement de l’Ouest, ou plus simplement une posture assise de flexion avant. Il s’agit tout bonnement de vous asseoir jambes tendues et de fléchir votre buste contre vos cuisses et tibias, le dos bien droit. Cette posture a été ma nemesis pose — comme disent nos amis anglo-saxons — pendant plusieurs années ! Mais nous y reviendrons plus tard.

Si cette leçon vous plaît par contre, il faudra rapidement investir dans un tapis digne de ce nom. Sans cela, votre pratique sera rendue inconfortable très vite, ce qui serait dommage, on est bien d’accord. Je prévois aussi de vous faire un petit retour d’expérience sur les différents types de tapis que j’ai pu utiliser au fil des ans pour que vous puissiez choisir le matériel qui vous correspond parfaitement.

Les lecteurs de cet article ont aussi apprécié :  10 postures à connaître quand on débute le yoga

Ne pas se laisser décourager par un enseignant ou le style de yoga

Apprendre une nouvelle discipline, c’est un peu comme apprendre une nouvelle matière à l’école. Personnellement, j’ai toujours eu des difficultés en maths. En fait, je pense que ça ne m’intéressait tout simplement pas. Et quand on fait un BAC L, autant vous dire que vous n’avez pas les meilleurs enseignants. J’ai donc eu la note ridicule de 5 à l’examen final. Malgré, tout, j’ai réussi à intégrer une filière post-bac réservée à des profils techniques. Nous avons commencé l’année avec une prof avec qui le courant ne passait pas du tout. J’avais des résultats toujours très médiocres. Et puis un jour, nous avons eu un remplaçant. Sa manière d’être et d’expliquer m’ont fait accrocher . C’est la première fois que j’ai eu des notes au-dessus de la moyenne depuis… Je ne sais pas, 10 ans ?

Tout ça pour dire que le yoga, c’est la même chose qu’à l’école. Vous allez adorer certains profs et en détester d’autres. Vous ressentirez votre premier cours d’ashtanga comme un supplice, mais vous pourrez pratiquer le hatha pendant des heures. Donc ne vous laissez pas décourager ou dégoûter par un enseignant ou un type de yoga en particulier. Testez en ligne, en studio, avec des profs hommes, femmes… Laissez-vous le temps de découvrir et d’apprécier ce vaste monde.

Spoiler : je ne me souviens plus de mon premier cours exactement, mais je me rappelle avoir passé des heures sur internet à chercher LA personne dont j’aimais la voix et l’intonation, ainsi que LE cours qui serait à la fois challengeant et déstressant pour moi !

Recommencer, persévérer et apprécier sa pratique

Je peux vous le dire : je ne suis pas sûre que vous apprécierez votre premier cours 😅 en tout cas, comme nous l’avons vu, le mien ne m’a pas laissé un souvenir impérissable ! Vous allez sans doute avoir du mal à vous concentrer et à faire le vide dans votre tête. Votre corps va soudain vous sembler extrêmement raide, surtout si vous n’avez pas pratiqué d’activité physique depuis longtemps. Votre enseignant va peut-être vous taper sur le système en vous inondant d’instructions inconcevables (on contracte le périnée, on relâche les abdominaux, on enclenche ujjayin, etc.). Mais je vous assure que lorsque vous aurez trouvé le bon format et la bonne personne, votre corps et votre mental n’auront de cesse de se renforcer vers une meilleure version de vous-même 🙂 Une dernière anecdote pour la route : je faisais du yoga en autonomie via des cours gratuits en ligne depuis trois ans quand j’ai décidé de faire un pas de plus dans ma pratique. Comprendre : suivre un cursus de professeur, sans véritablement savoir si je voulais enseigner ou pas. J’ai choisi de me rendre dans un studio qui proposait cette formation pour tester l’enseignant et le style de yoga. Hé bien je peux vous dire que ce cours-là, je m’en souviens ! Ça a été une vraie révélation. Et deux ans plus tard, me voilà enfin prête à partager complètement cette passion qui m’apporte tellement au quotidien.

À retenir pour votre premier cours de yoga

Votre premier cours de yoga peut être un vrai challenge pour vous ! Mais ne vous laissez pas impressionner par les yogis et yoginis à proximité. Suivez simplement ces conseils pour aborder cette nouvelle expérience en toute sérénité :

  • Assumez votre condition physique. Personne ne vous jettera de tomates si vous n’êtes pas en mesure de mettre votre pied derrière la tête.
  • Oubliez l’esprit de compétition. Il sera très contre-productif de vous forcer dans une posture si vous n’êtes pas physiquement capable de l’atteindre.
  • Lâchez prise sur le mental. Plus facile à dire qu’à faire, mais cela vous permettra d’apprécier pleinement l’expérience.
  • Soyez ouvert. On vous demandera peut-être de faire des choses inédites, mais c’est en sortant de sa zone de confort qu’on apprend.
  • Arrêtez de tergiverser et choisissez votre premier cours maintenant. En ligne ou en studio, le plus important, c’est de passer ce premier cap !
  • Pratiquez avec ce que vous avez sous la main. Un survêtement et un tapis de salon (si vous êtes chez vous) peuvent suffire pour une première expérience.
  • Ne vous arrêtez pas à un style et un prof de yoga. Il se peut que vous mettiez un peu de temps à trouver ce qui vous convient alors n’abandonnez pas trop vite.
  • Après votre premier cours de yoga : recommencez et persévérez !

À très vite sur le tapis ! Namasté ! 🙏

Partagez si vous aimez !